• 1
jeudi, 26 juin 2014 22:13

Raspberry Pi : Guide de démarrage

Écrit par

Je vous avais fait part en début d'année de ma réflexion avant achat d'un Raspberry Pi et je l'ai reçu il y a quelques semaines en direct de chez Farnell, l'occasion pour moi de faire un petit tutoriel pour bien démarrer avec ce micro PC.

 

1) Matériel nécessaire :

Tout d'abord, il vous faudra le matériel suivant :

Indispensable :

- Raspberry Pi

- Carte mémoire SD (minimum 8Go pour être à l'aise)

- Alimentation 5v

- Cable HDMI

- Cable réseau

- Clavier / Souris / Ecran

Facultatif :

- Boitier de protection

Pour ma part histoire d'être à l'aise j'ai opté pour une carte de 32Go, qui peut le plus peut le moins.

J'ai commencé par tout brancher sauf l'alimentation car il faut avant tout préparer sa carte SD pour permettre au Raspberry Pi de booter correctement.

 

2) Préparation de la carte mémoire :

Dans cette partie du tutoriel, je vais utiliser une image ISO de Raspbian, un fork de Debian optimisé pour le Raspberry Pi. Ce choix n'a été fait qu'à titre d'exemple et vous trouverez partout sur internet des ISO compatibles avec ce tutoriel, en voici d'ailleurs une liste non exhaustive : OpenElec / Raspbian / RaspBMC / Arch Linux que vous pourrez retrouver sur le site officiel de la carte : http://www.raspberrypi.org/downloads/

 

En fouillant sur Google, il existe bien d'autres distributions compatibles, n'hésitez donc pas à prendre le temps de trouver celle qui correspond à ce que vous souhaitez faire.

 

a) Logiciels requis :

Pour préparer votre carte mémoire, il vous faudra un lecteur de carte mémoire et 2 logiciels :

- SDFormatter : https://www.sdcard.org/downloads/formatter_4/

- DiskImager : http://sourceforge.net/projects/win32diskimager/

DiskImage et SDFormatter

Le premier permet de formater de façon optimale votre carte mémoire afin de la préparer à recevoir l'OS qui sera mis en place par le second utilitaire.

 

b) Formatage de la carte mémoire :

Il faut commencer par insérer la carte mémoire dans le lecteur de carte et ensuite lancer l'utilitaire. Vous devriez obtenir la fenêtre suivante :

SDFormatter : les options

Comme vous pouvez le constater, il y a peu de paramètres à appliquer et l'utilitaire SDFormatter est très simple d'utilisation. Sélectionnez le lecteur correspondant à votre carte mémoire, donnez lui un nom et jetez un oeil aux Options pour les activer ou non. Je recommande d'activer le Full Erase et le Format Size Adjustment. Une fois les réglages effectués, cliquez sur ok puis patientez le temps du formatage qui affichera le message suivant une fois qu'il sera terminé :

SDFormatter : Formatage terminé !

Passons maintenant à l'installation du système de base.

 

c) Mise en place du système d'exploitation :

DiskImager est aussi simple d'utilisation que SDFormatter. 

DiskImager : Installation du système

Comme vous pouvez le constater, il vous suffit d'aller chercher votre image ISO préalablement téléchargée, de sélectionner le lecteur sur lequel vous souhaitez l'installer et de cliquer sur Write. Confirmez et patientez. Cette phase peut être plus ou moins longue en fonction des performances de votre carte SD ou de la taille de l'ISO que vous avez choisi.

Disk Imager : Copie du système en cours

A ce stade là, le système d'exploitation est présent sur la carte, il ne vous reste plus qu'à l'insérer dans le Raspberry Pi et à mettre ce dernier sous tension. Vous devriez avoir l'écran de configuration initiale à l'écran et pouvez dès à présent vous lancer dans le grand bain ! Si comme moi vous avez rencontré un soucis d'affichage avec un écran qui reste désespérément noir pas de panique ! Ce n'est pas le Raspberry Pi qui est cramé mais uniquement un soucis de configuration.

Pour le régler, insérez votre carte SD dans le lecteur de carte mémoire de votre PC et cherchez le fichier "config.txt". Ouvrez le et cherchez l'option "hdmi_force_hotplug" :

Raspberry Pi / Raspbian : modification du fichier de configuration

Changez la de 0 à 1, sauvegardez, remettez la carte SD dans le Raspberry Pi et démarrez le. Vous devriez avoir récupéré l'affichage !

Amusez vous bien.

Sponsornot : Gratuit

Exe

Qualifié de Geek depuis mon plus jeune âge, Twit-Addict et un peu râleur sur les bords, je m'intéresse à tout ce qui touche les nouvelles techno. Passionné d'informatique, de jeux vidéos, de cinéma et de création numérique, il m'arrive également d'explorer les domaines de la photographie et du DIY.

www.exe-prod.com/

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Comme promis sur Twitter, je te fais un retour de mon expérience :)

    Merci pour l'article déjà, ça faisait un an et demi que mon Raspberry 512 était stocké dans sa boîte de livraison. Pour cause, quand je l'avais reçu, je ne pensais pas qu'il fallait être super calé pour en faire quoique ce soit. Mais rien que pour préparer une Carte SD bootable c'était la galère, du coup j'avais abandonné sur cette simple étape... Et aujourd'hui je tombe sur cet article, avec un logiciel Windows pour rendre bootable des OS sur des Cartes SD, le rêve, l'occasion de m'y remettre :D

    Du coup, j'ai eu comme premier projet un petit media-center/station émulation de jeux reliée à la télé du salon. J'ai choisi XBian comme OS, c'est un système super léger (Moins d'1Go sur la carte) qui intègre XBMC, la fameuse solution de media-center open-source. Après ça, j'ai juste eu à brancher un Disque dur dans lequel je stocke tout mes films et séries à mon modem et à configurer son accès depuis le Raspberry (Ce qui est d’ailleurs très simple grâce à XBMC). Du coup déjà premier coup réussi, j'ai accès à tout mes films depuis ma télé.

    Restait le problème du clavier filaire (Je n'ai que des claviers filaires...), pas super pratique pour une télé, vous en conviendrez. Et la miracle, il existe une application Android nommée Yatse, pour smartphone/tablette qui fait office de Télécommande pour XBMC. Du coup j'ai juste à allumer la télé, sélectionné la source et ensuite je n'ia plus qu'à lancer mon application smartphone pour gérer mon contenu, télécharger de nouvelles extensions, sélectionner un film, gérer le volume, les sous-titres, bref, tout. Exit les télécommandes/claviers/souris, juste un smartphone, et hop.

    A terme, je compte brancher une manette sans fil et une clef USB 32 ou 64 Go et y mettre des ROMS de mes jeux Game Boy/Color/Advance, SNES et autres consoles rétros pour pouvoir y jouer grâce à un add-on XBMC. En gros j'envisage mon Raspberry comme un media-center + une station d'émulation.


    En tout cas, un énorme merci pour ta solution et ton article, j'ai enfin pu ressortir mon Raspberry et ça, j'en suis déjà super content :)

    0 Raccourci URL: Répondre
  • Invité - Diane

    Signaler

    Super! Merci en effet pour l'article, il est très clair et bien détaillé, et ça reste simple à suivre même par une novice comme moi ;).
    Désormais je me sens capable aussi de ressortir mon rpi de dessous les fagots où il dort depuis quelques mois ^^!
    Merci également à GunxBlast pour son retour d'expérience, la solution du smartphone/télécommande m'intéresse particulièrement, je vais donc regarder tout cela de près et j'espère mettre en place quelque chose avant la fin du mois!

    0 Raccourci URL: Répondre
Allez sur LDLC.com pour comparer les Cartes Graphiques PC
Entrez dans le monde de la haute voltige avec le T.16000M FCS Hotas !
Trouvez les meilleurs accessoires disponibles pour Samsung Galaxy S7