• 1
jeudi, 19 mars 2015 12:02

Test : Ori And The Blind Forest

Écrit par

Je vous en avais parlé lors de mon passage à la Paris Games Week 2014 et je l'annonçais déjà comme l'un de mes gros coups de coeur, je vous parle bien évidemment de Ori And The Blind Forest. Le jeu a été développé par le studio indépendant Moon pour le compte de Microsoft. A ce titre, le jeu n'est donc disponible que sur PC, Xbox One et arrivera un peu plus tard dans l'année sur Xbox 360.

A l'E3 2014, il a raflé un nombre impressionnant de récompenses :

Ori And The Blind Forest : un jeu aux multiples récompenses

Mais au final tient il ses promesses ?

Ori And The Blind Forest

Un histoire prenante et pleine d'émotions

Ori And The Blind Forest démarre avec l'arrivée d'Ori, une créature ressemblant à un lapin croisé avec un elfe que l'on suppose d'origine sylvestre puisque qu'il touche l'herbe du plancher des vaches sous la forme d'une feuille. Il est tout de suite recueilli par une créature ressemblant étrangement à Totoro de l'univers d'Hayao Miyazaki. Cette créature va s'occuper de Ori comme si ce dernier était son enfant jusqu'à ce qu'un jour l'Arbre des Esprits, une sorte de divinité que l'on pourrait assimiler à Yggdrasil dans la mythologie nordique, perde sa lumière, volée par Kuro un rapace redoutable. La forêt commence alors à dépérir et la créature qui s'était si bien occupée d'Ori s'éteint, laissant ce dernier orphelin.

Ori And The Blind Forest : une histoire riche en émotions

Ori va alors errer jusqu'à rencontrer Seyn, une lueur qui va le guider dans une quête destinée à raviver les 3 éléments, l'eau, l'air et le feu, afin de rendre à l'Arbre des Esprits et à la forêt leur éclat d'antan...

Dès le début du jeu, on est happé par cette relation père-fils entre Ori et son bienfaiteur mais rapidement, on ressent une immense tristesse lorsque celui-ci s'éteint. Les moments d'émotions sont nombreux au fur et à mesure qu'Ori grandit et avance dans sa quête de la lumière de l'Arbre des Esprits. On s'attachera immédiatement à au héros et rapidement aux différents personnages rencontrés si bien qu'une fois l'Histoire du jeu achevée on ne peut s'empêcher de regarder le générique défiler avec un petit serrement à la gorge. Que du bonheur !

Le trailer du jeu :

Une direction artistique magnifique

Dès les premières secondes du jeu, on s'aperçoit tout de suite que la direction artistique a été très réfléchi et pensée. Les décors, variés mais toujours très travaillés et soignés, m'ont fait penser aux films d'Hayao Miyazaki et contribuent énormément à l'atmosphère enchanteur du jeu. J'aime énormément ce style graphique, par conséquent je ne pouvais qu'être conquis par les graphismes.

Ori And The Blind Forest : une direction artistique magnifique

Que ce soit le décors avec lequel on interagit, les paysages de fond, les différentes zones du jeu ou encore les protagonistes, amis ou ennemis, tout sans exception a été travaillé, soigné, et contribue largement à l'immersion totale du joueur dans Ori And The Blind Forest.

La bande sonore est également une part important dans le succès d'un jeu et là encore, c'est un sans faute. Les musiques sont entêtantes et vous resteront en tête pendant un petit moment, en voici d'ailleurs un petit extrait :

Bref, sur le plan de la réalisation, graphique et sonore, c'est de mon point de vue un sans faute.

Un gameplay classique

Le jeu démarre de façon assez particulière. Pour planter le décors, Moon Studios a décidé de passer par une cinématique interactive et d'intercaler cinématiques et contrôle par le joueur sans aucun chargement ni aucune transition explicite. L'immersion est totale car il n'y a aucun temps mort, juste du jeu.

Une fois cette introduction terminée et la quête d'Ori pour sauver l'Arbre des Esprits lancée, on se retrouve face à un jeu de plateforme assez classique. Les différentes capacités du héros se débloqueront au fur et à mesure de son avancée dans l'aventure :

Ori And The Blind Forest : les compétences et statistiques

Pour débloquer ces différentes capacités comme le double saut ou l'explosion d'énergie, il vous faudra entrer en communion avec des arbres disséminés dans les différents niveaux. Vous pourrez également débloquer diverses améliorations de votre personnage, vous devrez accumuler de l'expérience que vous récolterez soit en tuant vos ennemis, soit en ramassant des globes de lumière afin d'acquérir des points de compétence. Pour pourrez augmenter votre jauge de vie et celle d'énergie en récoltant les globes correspondant, les 12 globes de vie et 15 globes d'énergie étant dissimulés dans les divers niveaux du jeu.

Bien que j'ai annoncé que l'on retrouvait un gameplay classique, je dois tout de suite vous avertir : classique ne rime pas avec facile ! En effet, si avec un jeu comme Rayman le contrôle du personnage et ses mouvements sont accessibles même à des joueurs de type casual, avec Ori And The Blind Forest, il en est tout autrement. Au départ, vous pourrez vous permettre d'avoir un temps de réaction assez long ou des mouvements approximatifs pour évoluer dans les niveaux. En revanche, plus vous avancerez dans l'histoire et plus il faudra que vous ayez le bon timing. Sauter au bon moment, enchainer les capacités dans un certain ordre... Si vous voulez survivre, vous devrez être précis car en cas d'erreur, le jeu se révèle assez punitif. Sur ce point d'ailleurs, il m'est arrivé d'être assez irrité de devoir recommencer un bon nombre de fois (parfois jusqu'à une vingtaine ^^') certain passage, faisant ainsi grimper mon compteur de mort à plus de 350 a la fin de ma partie (dire qu'un des succès demande de terminer le jeu avec... 0 morts !).

Ori And The Blind Forest

Un rapport qualité prix imbattable

Alors que le mois dernier The Order 1886 faisait parler de lui quant à la durée de vie et surtout le temps de jeu réel comparé au prix de vente, Ori And The Blind Forest en est un peu l'exact contraire. Bien qu'un succès est octroyé à ceux qui finissent le jeu en moins de 3h, il faut savoir que si vous lisez tous les dialogues, explorez toute la maps, récoltez la totalité des globes de vie, d'énergie ou d'expérience, le jeu a une durée de vie plutôt conséquente. Pour ma part, le jeu m'aura tenu plus de 11h en haleine ce qui de nos jours est plutôt pas mal du tout !

Et le prix me direz vous ? 19.99€ et c'est là l'un des points forts du jeu ! Avec une telle direction artistique, un scénario bien ficelé et un gameplay classique mais demandant une certaine habileté, The Ori And The Blind Forest mérite largement l'accueil qui lui a été fait et je ne peux que vous recommander de vous ruer sur ce titre qui vous fera vivre une expérience riche en émotions !

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale du jeu.

Sponsornot : Zéro collaboration

Exe

Qualifié de Geek depuis mon plus jeune âge, Twit-Addict et un peu râleur sur les bords, je m'intéresse à tout ce qui touche les nouvelles techno. Passionné d'informatique, de jeux vidéo, de cinéma et de création numérique, il m'arrive également d'explorer les domaines de la photographie et du DIY.

www.exe-prod.com/

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.

Liste des participants qui ont commenté cet article

Entrez dans le monde de la haute voltige avec le T.16000M FCS Hotas !
Trouvez les meilleurs accessoires disponibles pour Samsung Galaxy S8