• 1
lundi, 11 juillet 2016 21:42

Test : Hitman

Écrit par

J'ai pris le temps pour l'écrire, et je vous explique plus bas pourquoi, mais je vous donne enfin mon avis sur l'un des derniers jeux de Square Enix : Hitman.

1. Synopsis :

 Il existe un monde au-delà du nôtre. Au-delà des nations, de la justice, de l’éthique. Ce monde ne dort jamais. Il se trouve partout. Une fois que vous y entrez, il n'y a pas de retour possible... Bienvenue dans un monde d'assassinats : vous êtes l’agent 47, le tueur à gages ultime.

 

2. Le retour de l'homme au crane rasé :

4 ans se sont écoulés depuis Hitman Absolution, le dernier jeu sorti sur PC et consoles dans lequel nous pouvions incarner l'Agent 47 et aujourd'hui, Square Enix a décidé de ressortir son assassin fétiche du placard pour lui faire reprendre le service le temps de quelques missions.

Hitman : l'Agent 47 est de retour

Le jeu démarre sous forme d'un tutoriel habilement dissimulé sous les traits d'un prologue qui nous permet, au fil de quelques missions d'entrainement, de reprendre en main les différentes actions à notre disposition pour mener à bien le(s) contrat(s) qui nous est (sont) offert(s). La difficulté n'est bien évidemment pas insurmontable lors de ce prologue qui en profite au passage pour poser les circonstances dans lesquelles l'Agent 47 fait son retour. Lors de cette introduction, on comprend rapidement qu'il sera très difficile de s'en sortir par la force brute et que finir une mission en rushant tout le niveau, fusil d'assaut en main, est tout bonnement suicidaire. Non, Hitman n'est pas un shoot'em up, il va falloir faire travailler ses méninges !

Et c'est ce que l'on va devoir faire lors des 3 premières destinations du jeu, à savoir : Paris (France) / Sapienza (Italie) / Marrakesh (Maroc). Chaque épisode du jeu nous donne 2 cibles à éliminer par quelque moyen que ce soit, le but étant de ne pas se faire remarquer et de faire preuve de créativité pour engranger un maximum de points.

a. Paris :

L'action se déroule lors d'une énorme réception mondaine à Paris, organisé pour le lancement d'une marque. Il vous faudra abattre 2 cibles à l'intérieur d'un batiment gardé par des dizaines de gardes armés jusqu'aux dents. Une fois le bonne angle d'infiltration trouvé, entrer dans le batiment est assez facile, mais s'y déplacer sans se faire remarquer est une autre paire de manche...

b. Sapienza :

47 fait un petit crochet touristique par la ville de Sapienza en Italie pour le 2e épisode de ses aventures, un petit village de bord de mer avec ses falaises, ses restaurants typiques où le cuistot est une tête de mule et sa plage pittoresque. Votre mission, et vous l'acceptez, est de tuer Silvio Caruso, un bio-terroriste, sa femme et de détruire le virus mortel que le couple est en train de créer dans sa bat-cave personnelle.

Les opportunités sont nombreuses, les différentes possibilités d'assassinat donne une bonne rejouabilité à cette mission qui se révèle un peu plus facile que la mission de Paris. 

c. Marrakesh :

Dernière destination européenne pour cette première saison, Marrakesh au Maroc n'est pas forcément la ville qui sera la plus simple pour notre Agent. Vous devrez éliminer le banquier privé Claus Strandberg, qui s'est réfugié comme Edward Snowden dans le consulat suédois sous bonne garde, et le général Reza Zaydan qui a investi une école abandonnée avec l'ensemble de ses troupes d'élites et leur arsenal.

Pour ma part, j'ai trouvé cet épisode beaucoup plus dur que les 2 précédents. En cause, la foule de personnes présentent dans le souk dont l'ambiance est par la même occasion assez bien retranscrite. Les gens s'invectivent, nous interpellent, les soldats font leurs rondes et il faut ruser à chaque coin de rue pour obtenir des informations ou de précieux objets qui nous aideront à progresser dans notre mission. Les 2 cibles sont vraiment très bien gardées et j'avoue avoir réussi a les éliminer toutes les deux mais j'ai trébuché sur une équipe de sécurité au grand complet en tentant de rejoindre mon point d'extraction... Oups, tout à refaire !

 

3. Un bon titre mais avec quelques défauts :

Je vais commencer par exposer les bons cotés du jeu.

Les graphismes sont plutôt réussis. Les jeux d'ombres et de lumières permettent de se dissimuler et les décors des différentes villes traversées sont vraiment très bien fait. La quantité de personnages se promenant sur la carte est impressionnant, notamment lors de l'épisode de Marrakesh, et pourtant le jeu ne semble pas en patir.

La planification de chaque mission est top. Vous aurez la possibilité de choisir votre équipement de départ, votre point de départ, un équipement à votre disposition dans une planque de votre choix, etc...

Hitman : la planification des missions

Chaque mission est donc entièrement customisable mais l'accès à ces paramètres de mission se mérite ! Lorsque vous terminez une mission, votre score est calculé d'après toutes les actions et défis réalisés. Ce score alimente une jauge vous permettant de passer des niveaux relatifs à l'épisode (Paris, Sapienza ou Marrakesh) et chacun de ces niveaux débloque une série de paramètres qui peuvent être un point de départ alternatif, une planque d'équipement ou encore un équipement supplémentaire, vous permettant ainsi de recommencer le même épisode mais avec des paramètres différents.

Hitman : tuer moins pour gagner plus

Les défis à réaliser vous aideront notamment à remplir votre jauge de points. Ils sont nombreux, très nombreux et très variés ! Il y a des défis simples, d'autres compliqués, certains sont funs, d'autres demanderont d'effectuer pleins d'actions avant de pouvoir être validés... ces défis sont une vraie mine de rejouabilité pour chacun des 3 épisodes du jeu et ajouteront une durée de vie conséquente à Hitman pour ceux qui souhaiteront tous les accomplir.

Hitman : Les défis, innombrables !

Autre bonne idée, l'apparition régulière pendant une période assez courte de cibles particulières qu'il vous faudra débusquer et assassiner ! La principale difficulté réside dans le fait que ces cibles n'apparaissent que pendant 48h, un créneau très réduit qui vous obligera à vous connecter souvent aux serveurs Hitman pour vérifier la présence ou non de la cible.

Gros parti pris de la part de l'éditeur, Square Enix a en effet décidé de faire une livraison par épisode de son jeu. L'éditeur propose donc d'acquérir le prologue et l'épisode de Paris dans un package de base. Chaque épisode a été livré à intervalle régulier ensuite avec possibilité de les acquérir au coup par coup ou bien en achetant un Season Pass donnant accès à toutes les missions du jeu dès qu'elles sortent. C'est pour cette raison que j'ai pris mon temps pour publier le test du jeu, je ne voulais pas écrire un avis sur le jeu en ayant uniquement terminé une infime partie du jeu...

De nos jours, les Season Pass ont le vent en poupe. Battlefield et son "Premium" permettent ainsi d'avoir accès à toutes les nouvelles maps qui seront développées dans le futur, Ubisoft nous livre également quasiment l'intégralité de ses jeux avec une option "Season Pass" donnant accès à tout le futur contenu des jeux... Bref tous les éditeurs ou presque s'y sont mis et Square Enix a décidé de surfer sur la vague... De mon point de vue, c'est une bonne idée car le joueur peut décider de n'acheter que le prologue pour tester le jeu, et si il lui plait, il fera l'acquisition du Season Pass ou de chaque épisode séparément. Mais c'est également une mauvaise idée car le prologue et la première ne représentent pas un contenu énorme (mais ce package ne coute que 15€) et le joueur pourra être frileux en ce qui concerne l'achat des missions suivantes, pouvant penser a raison que ça n'en vaut pas la peine...

Hitman : Une tarification à la carte

Deuxième point très rébarbatif à mes yeux, les temps de chargement extrêmement longs et associés à de déconnexions fréquentes des serveurs officiels Square Enix. Dis comme ça, cela peut paraître anodin mais quand vous êtes déconnecté en pleine mission, il arrive que cela vous ramène au menu de préparation de la mission... Cela m'a valu quelques ragequit du jeu je dois l'avouer. Les temps de chargements des missions sont infinis, mais une fois une mission chargée, si vous la recommencez (Pause > Redémarrer la mission), le chargement est beaucoup plus rapide, et heureusement...

 

4. Conclusion :

Disponible sur PC, PS4 et Xbox One, Hitman signe le retour en fanfare de l'Agent 47 dans un jeu qui souffre de quelques défauts comme son mode de commercialisation par épisode, ses temps de chargement ou encore les problèmes de connexion aux serveurs. Parallèlement à ça, les graphismes, le gameplay et l'énorme rejouabilité de chaque épisode permettent de gommer légèrement ces défauts qui se font assez vite oublier... Jusqu'à la déconnexion suivante ;) La tarification n'est pas un problème grave en soit puisqu'il permet aux joueurs d'acheter un solide aperçu du jeu avant de décider si oui ou non il fera l'acquisition du reste.

Bref, si vous voulez retrouver l'esprit des premiers Hitman, vous pouvez foncer !

Sponsornot : Gratuit

Exe

Qualifié de Geek depuis mon plus jeune âge, Twit-Addict et un peu râleur sur les bords, je m'intéresse à tout ce qui touche les nouvelles techno. Passionné d'informatique, de jeux vidéo, de cinéma et de création numérique, il m'arrive également d'explorer les domaines de la photographie et du DIY.

www.exe-prod.com/

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.
Allez sur LDLC.com pour comparer les Cartes Graphiques PC
Entrez dans le monde de la haute voltige avec le T.16000M FCS Hotas !
Trouvez les meilleurs accessoires disponibles pour Samsung Galaxy S8